top of page

Afrique : Spotify s'allie aux opérateurs télécoms pour avoir plus d'abonnés



L'Afrique, avec ses talents musicaux internationalement reconnus et l'utilisation croissante du téléphone mobile est au cœur des plans de la plateforme de streaming musical Spotify.


Alors que des artistes africains tels que Burna Boy du Nigeria et Black Coffee d'Afrique du Sud sont diffusés à travers le monde, le continent était considéré comme un choix évident et abrite plus d'un tiers des 85 nouveaux marchés de l'entreprise. Le problème est le paiement sur un continent où beaucoup de gens sont plus susceptibles d'avoir un téléphone portable qu'un compte bancaire.


Phiona Okumu, responsable de la musique de Spotify pour l'Afrique subsaharienne, a déclaré à Reuters que la société avait obtenu des "méthodes de paiement alternatives", à savoir M-Pesa, lorsqu'elle s'est installée au Kenya en février.


"Beaucoup de pays africains ne sont pas bancarisés, ce qui signifie qu'ils n'utilisent pas de cartes de crédit et cela est très vrai pour de nombreux (pays) d'Afrique de l'Est et au Kenya, vous utilisez M-Pesa pour la plupart", a déclaré Okumu.


Au Kenya, de nombreuses personnes ont fait savoir qu’utiliser le mobile money était plus pratique que les cartes bancaires. Elles ont même souligné les coûts associés à l'ouverture de comptes bancaires, la distance par rapport aux institutions financières, entre autres.


En 2020, l'Afrique subsaharienne comptait 548 millions de comptes mobile money, en hausse de 12% par rapport à 2019, plus que toute autre région du monde, a déclaré l'organisme de l'industrie mobile GSMA.


Les rivaux locaux de Spotify, tels que Mdundo et Boomplay, basé au Kenya et coté au Danemark, et Boomplay, dont le siège est au Nigeria, ont également commencé à nouer des liens avec les opérateurs mobiles.


La collaboration va sans doute profiter au service de streaming et l'opérateur.

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page