top of page

L'Allemagne restitue au Mexique et au Guatemala des objets d’art



L'Allemagne a remis vendredi dernier au Mexique et au Guatemala une collection de treize objets mayas a été découverte l'an passé par la police. Les autorités guatémaltèques et mexicaines ont salué, vendredi dans la capitale allemande, une restitution «exemplaire».

«Ces biens ont une grande importance symbolique et culturelle pour l'identité et l'histoire de nos pays », a souligné le représentant mexicain, Francisco Quiroga.

L'ambassadeur guatémaltèque Jorge Lemcke Arevalo estime que cela « donne l'espoir que d'autres propriétaires de pièces similaires dans des collections privées puissent également suivre cette voie.»

Ces objets pillés ont été authentifiés au cours des derniers mois et datés de l'époque maya classique, entre 250 et 850 ap. J.-C.. La collection est composée de statuettes, de plats, de plusieurs fragments de têtes ainsi que d'une coupe à boire sculptée.

Deux objets proviennent de la métropole antique de Teotihuacan, la plus grande ville de l'Amérique précolombienne aujourd'hui située à une quarantaine de kilomètres de Mexico. Les onze autres objets ont été produits dans l'actuel Guatemala, au cœur du monde maya.

Conservés dans du papier journal, les vestiges anciens avaient été achetés par le propriétaire en 2003, sur un marché aux puces de Leipzig. Selon l'Etat Saxe-Anhalt, ils ont sans doute été volés par des pilleurs au Guatemala et au Mexique avant d'être vendus au marché noir.

Selon l’UNESCO, le commerce des biens culturels pillés représenterait le troisième flux d'échanges illicites au monde, après le secteur des armes et de la drogue. De nombreux pays surtout ceux d’Afrique ont été victimes à travers des siècles de cette pratique répréhensible.

Avec Le Figaro


5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page