top of page

G20 : A Rome, des ministres évoquent la protection du patrimoine culturel





Des ministres de la culture du G20 sont à Rome les 29 et 30 juillet pour échanger autour de la culture. Le G20 rassemble les plus grandes économies mondiales. A la suite de leurs discussions, les ministres ont adopté le 30 juillet une Déclaration du G20 positionnant la culture comme levier d’une relance socio-économique durable face à la pandémie de COVID-19


Les réflexions ont porté notamment sur la protection du patrimoine culturel contre les risques, qu'ils soient climatiques ou liés aux pillages et à la destruction délibérée. Pour préparer cette rencontre et nourrir les discussions politiques, trois webinaires avaient été organisés en avril, dont l'un consacré à la protection du patrimoine culturel et la lutte contre le trafic illicite de biens culturels. Ils ont été possible grâce à la collaboration de l'Arme des carabiniers italiens, de représentants de l'Unesco, d'Interpol ou encore de l'Organisation mondiale des douanes.


Il a été aussi question de l'importance de la coopération internationale, notamment politique, la nécessité de coordonner les cadres juridiques et de les adapter au nouvel environnement numérique. Il est question de mesurer l'urgence de développer des outils de suivi et des bases de données partagées.


« Avec cette réunion ministérielle du G20, nous renforçons l'engagement de placer la culture au cœur de l'un des principaux forums de coopération internationale », a laissé entendre Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO. Elle insiste sur la nécessité de s’attaquer au « partage inégal des revenus entre les créateurs et les plateformes numériques ».


Cette rencontre vient en prélude au sommet du G20 prévu en octobre prochain.



13 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page