top of page

{Relecture} : La Chanson des Pileuses de mil (texte intégral)



On ne peut pas oublier facilement les chants qui ont bercé nos enfances. Comme entamé depuis une semaine, votre média retourne dans les archives pour vous faire vivre des textes, chants de votre enfance. Le temps d’une journée, on vous replonge dans votre passé grâce à la force de la littérature et au bon travail de ceux qui ont laissé des écrits pour la postérité. Voici l’intégralité de la fameuse Chanson des Pileuses de mil.


I.

Les coqs chantent, le jour paraît,

Tout s’éveille dans le village ;

Pour que le bon couscous soit prêt,

Femmes debout, et du courage !

Pilons pan, pan ; pilon pan, pan,

Pilon pan, pan ; pilons gaîment


II.

Les hommes partent dans les champs

Et les petits s’en vont en classe,

Ils trouveront tous en rentrant

Le couscous dans les calebasses.

Pilons pan, pan ; pilons pan, pan

Pilons pan, pan ; pilons gaîment.


III.

Fatou, ne bavarde pas tant,

C’est ton tour d’entrer dans la danse.

Midi viendra vite, il est temps

De presser un peu la cadence.

Plus vite :

Pilons pan, pan ; pilons pan, pan

Pilons pan, pan ; pilons gaîment.


IV.

Les Blancs fabriquent des moulins

Dont la meule n’est jamais lasse.

Et pourquoi n’en aurions-nous point ?

Nous leur dirions : « A notre place,

Pilez, pan, pan ; pilez, pan, pan,

Pilez, pan ; pilez, gaîment ».


(Le chant à l’école indigène,

Editions du Bulletin de l’Enseignement africain.)


237 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page