top of page

Les pièces d’or au secours de la banque centrale de Zimbabwe



Le Zimbabwe lance une pièce d'or comme monnaie légale pour freiner l'inflation et renforcer la monnaie.

Ayant abandonné sa propre monnaie le dollar en 2019, le Zimbabwe a mis en circulation des pièces d'or dans le but de juguler l'inflation galopante qui a érodé davantage la monnaie volatile du pays. Cette mesure sans précédent a été annoncée lundi 25 juillet 2022 par la banque centrale du pays, « la Reserve Bank of Zimbabwe », afin de renforcer la confiance dans la monnaie locale.


La confiance dans la monnaie zimbabwéenne est faible après que les gens aient vu leurs économies anéanties par une hyperinflation qui a atteint 5 milliards en 2008, selon le FMI.


Ayant gardé un souvenir impérissable de cette inflation désastreuse, de nombreux Zimbabwéens préfèrent aujourd'hui se battre sur le marché illégal pour obtenir les rares dollars américains qu'ils peuvent garder chez eux comme économies ou pour les transactions quotidiennes.


La confiance dans la monnaie zimbabwéenne est déjà si faible que de nombreux détaillants ne l'acceptent pas.


Le 25 juillet dernier la banque centrale a distribué 2000 pièces aux banques commerciales. Le premier lot de pièces a été frappé en dehors du pays, mais sera finalement produit localement, selon le gouverneur de la Reserve Bank of Zimbabwe, John Mangudya. Les pièces peuvent être utilisées pour des achats dans les magasins, selon que le magasin dispose ou non de suffisamment de monnaies, a-t-il précisé.


Le gouvernement tente de modérer la très forte demande de dollars américains, car cette forte demande ne correspond pas à l'offre, a déclaré l'économiste zimbabwéen Prosper Chitambara. On s'attend à ce qu'il y ait également une modération en termes de dépréciation de la monnaie locale, ce qui devrait avoir une sorte d'effet stabilisateur sur les prix des produits de base, a-t-il déclaré.


Selon une annonce de la banque centrale du pays, tout individu ou entreprise peut acheter les pièces auprès de points de vente autorisés tels que les banques.


Les personnes peuvent acheter des pièces d'or auprès d'agents agréés, tels que des banques, en utilisant la monnaie locale ou des devises étrangères, et les acheteurs peuvent choisir de conserver les pièces à la banque ou de les emporter chez eux. Les étrangers ne peuvent acheter les pièces qu'en devises étrangères, a indiqué la banque centrale.


Appelées Mosi-oa-Tunya, qui dans la langue locale tongienne fait référence aux chutes Victoria, les pièces auront le statut d'espèces, ce qui signifie qu'elles pourront être facilement converties en espèces et seront négociables au niveau local et international. La monnaie peut également être utilisée à des fins transactionnelles, a indiqué la banque centrale.


Les analystes doutent toutefois de l'utilité réelle de cette mesure. Plusieurs analystes soulignent alors que l'introduction de cette nouvelle monnaie pourrait accroître la contrebande d'or, un phénomène déjà répandu dans le pays. Le fait que la banque centrale du Zimbabwe doive acheter de l'or aux mineurs, même aux mineurs artisanaux informels, pourrait poser des problèmes à cet égard.



---Sardoine EGLI--

37 vues0 commentaire

Comments


bottom of page