top of page

Vous tuez les geckos ? Ne le faites plus



Très commun dans les maisons, dans les placards, dans les vases, sur les murs, bref, partout, le gecko est un sympathique animal aux yeux chatoyants au son très particulier. Ces petits lézards sont très craints. On entend souvent qu’ils sont toxiques, qu’ils transmettent des maladies et même urinent une substance qui fait mal à la peau. Est-ce une vérité ou tout simplement une idée reçue ?


Le gecko est un reptile au corps allongé mesurant une quinzaine de centimètres de longueur de la tête à la queue. Sa couleur lui permet de se fondre à son milieu ; beige, sable, souvent tacheté de brun, elle peut varier selon la température et la luminosité.


Le gecko, comme tous les reptiles, a besoin de chaleur pour vivre. Très vif, le gecko se déplace rapidement en courant ou en bondissant. Il peut sauter sans souci d'un muret à un arbre. Animal plutôt nocturne, le gecko ne sort de sa cachette qu'au crépuscule pour chasser des insectes tout au long de la nuit.


Les geckos : raisons pour lesquelles vous ne devez pas les chasser


Les geckos se nourrissent de toutes sortes d'insectes, se mettant à l'affût et les attrapant avec sa langue élastique dès la nuit tombée. Ne les chassez pas ! Ils sont totalement inoffensifs.


Outre leur rôle dans la régulation des nuisibles (consommation d’insectes), les geckos sont également des acteurs importants pour la préservation de la biodiversité. Ils font partie de la chaîne alimentaire.


Et eux-mêmes sont la proie de nombreux prédateurs, tels que les serpents, les oiseaux ou les mammifères. En préservant les geckos, vous contribuez à maintenir un équilibre dans l’écosystème local.


Rappelons qu’au-delà d’un danger possible, les geckos représentent un allié important dans les foyers, car ils contribuent activement au contrôle de nombreuses autres espèces nuisibles à la santé telles que les cafards, les mouches, les mites, les moustiques.





132 vues0 commentaire

Comments


bottom of page